Avertir le modérateur

16/10/2012

T'es de gauche à quelle heure ?

montres].jpg

C’est une affaire entendue : Jérôme Cahuzac, ministre du budget, a réussi sa vie.

A 50 ans et quelques, il possède une Rolex. On est content pour lui. Sarko et Séguela aussi.

Non seulement Jérôme Cahuzac, ministre du budget et de la rigueur pour chacun, possède (ou possédait) une Rolex, une Breitling, une Jacger-Le-Contre, une Chaumet, une Boucheron, autant de luxueuses montres suisses, mais encore est il l’heureux propriétaire d’un 300 mètres/carrés dans le 16ème arrondissement

Grand bien lui fasse.

Qu’on soit bien d’accord ici, on peut être riche ET de gauche, payer l’ISF ET de gauche, dépenser son pognon comme on veut ET de gauche.

La gauche manque d’ailleurs cruellement de mécènes milliardaires et révolutionnaires, finançant la subversion. Il y en eut. Gérard Lebovici par exemple.

Sauf que quand même, quand on est ministre du budget, de la rigueur pour chacun et du sacrifice justement réparti, ça fait un peu tache de se faire dérober 10 tocantes pour 100 000 euros à son domicile parisien.

Soit grosso merdo une année de smic par montre.

Ça fait juste un peu tache quand, précisément, en tant que ministre du budget, de la rigueur pour chacun, du sacrifice justement réparti et de l’austérité pour tous, à savoir l’heureuse piétaille de ce nouveau continent dévasté rebaptisé « Prix Nobel de la paix », on a pour tâche d’augmenter taxes et impôts, de serrer le kiki à des gens qui n’en peuvent mais, de mettre en œuvre une effroyable régression sociale par des coupes claires et autres réductions de coûts, tout en se présentant comme un moine soldat de la discipline budgétaire.

Ça renforce juste un poil ce sentiment étrange de fort hiatus, de divorce radical, de méchante dichotomie entre une caste favorisée de droite de gauche et d’extrême centre qui ne semble pas particulièrement souffrir de fins de mois difficiles, pas contrainte de rogner sur les dépenses de santé, pas soumise au racket des crédits revolving, et le reste de la population qui se demande avec angoisse si elle pourra honorer ses putains de factures de gaz privatisé cet hiver.

Je n’ai certes rien contre un brin de luxe artisanal et d’élégance raffinée, rien contre la fascinante mécanique helvétique, mais de là à accumuler de l’horlogerie bling bling dans mon coffre…

Il faudrait d’ailleurs se pencher sérieusement sur cette manie bizarre qu’est la rétention quasi pathologique de montres hors de prix qu’ont certains socialistes finement embourgeoisés du gousset, Dray, Moscovici… sur ce goût pavlovien par la collectionnite aigüe des codes d’appartenance, sur ce besoin irrépressible de signes extérieurs de richesse, façon d’afficher au poignet qu’ils en sont.

Bienvenue en oligarchie : son impunité, ses privilèges, ses cumuls, ses passe-droits, son club du siècle, ses niches fiscales, ses codes culturels, son entregent, son entre soi.

Et pour tout vous dire, si j’étais pété de thunes comme le bon docteur Jérôme, ministre du budget, de la rigueur pour chacun, du sacrifice justement réparti, de l’austérité pour tous et du serrage de ceinture à cran renforcé semble l’être, j’aurais des projets autrement plus bandants que le cumul de boîtes à tic tac.

Même suisses.

Bref, tout ça pour vous dire, qu’en termes d’exemplarité, de confiance et d’empathie, ça laisse à désirer et que cette forme d’inconscience, d’insouciance et finalement de normalité indécente en termes de distorsions finissent par confirmer cette sale impression que décidément on n’est plus du même monde.

Surtout quand, comme nous le dit le très certainement honorable (et c’est encore pire) Jérôme avec affectation « le préjudice est avant tout moral, la perte a valeur sentimentale » y’a comme un ENORME malentendu : Perso, je n’ai jamais eu de perte de valeur sentimentale à ce prix là.

Au final, est-ce que la véritable fracture sociale, plutôt qu’un clivage droite/gauche, ne se jouerait pas entre ceux qui à 50 ans en ont une et ceux qui n’en n’ont pas, entre les possédants de Rolex et les possesseurs de Swatch.

Et si la lutte des classes finalement n’était qu’une question d’heures ?

tgb

08:27 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (10)

13/10/2012

Le prix Nobel se la pète

12-10-PE-BOJESEN-1.jpg

Bon, je vous préviens tout de suite va falloir me parler meilleur.

Depuis hier dans le sillage des illustres, Henri Kissinger à qui l’on doit l’admirable prolongement du lâcher de napalm au Vietnam, Elie Wiesel, qui proposa subtilement de torturer Bernard Madoff sans plus de gratitude pour les 10% de dividendes qu’il perçut durant des années sans trop d’état d’âme, et Barack Obama, éminent joueur de drone tueur avec dommages collatéraux, je suis prix Nobel de la paix.

Alors de la déférence du respect et tout ça.

Trêve de plaisanterie, ce n’est naturellement ni vous ni moi qui irons chercher en Norvège le prix de bonne camaraderie, manquerait plus qu’on donne une distinction à un peuple, mais plus sûrement l’un de ces trois guignols de la brochette ci-dessous

2798945789.jpg

dignes représentants d’une de ces roues de la troïka dont le moindre grincement terrorise l’Europe tout entière.

On eut pu évidement envoyer à Oslo, l’un des représentants d’Aube Dorée, une de ces officines nazie générée par l’austérité européenne, ou le chef du gouvernement hongrois Viktor Orbán entre deux défilés de milices au pas de l’oie, ou quelque grec bouffant dans les poubelles, quelque espagnol expulsé de son logement, quelque fonctionnaire portugais au chomdu.

L’un de ces citoyens, victime de la guerre économique entre états de l’union européenne, de l’explosive concurrence libre et non faussée, du bombardement anti-social, issu de l’un de ces territoires ravagés, soumis à l’occupation des lobbies privés Monsanto, Goldman Sachs et consoeur, qui fait se détester grecs et allemands, chômeurs et immigrés, actifs et retraités.

Mais on préfèrera sans nul doute y déléguer un de ces larbins Barroso otanisé, une baronne Asthon non identifiée, un Herman Achille Van Rompuy à l'ectoplasme plat, pour avoir "contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe", cette émouvante réconciliation des états par le marché, sur le cadavre des peuples.

A5A8WSzCUAAfC76.jpg

De cette ardente démocratie des referendums sur lesquels on s’assit, de ces traités d’austérité que l’on imposa et des droits de l’homme auxquels il faut soustraire cela va de soi les droits des travailleurs dans la pure compétitivité.

Cela dit, l’académie de la star ac de la paix fait bien d’ attribuer son hochet cette année à la communauté européenne, vu que l’année prochaine il est possible que ce fut à titre posthume.

tgb

11:24 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

10/10/2012

La compétitivité est-elle compétitive ?

patricia muzard.jpg

C’est l’histoire de ces sales types qui squattent nos merdias à longueur de journée, qui récitent à l’envi les mêmes rengaines libérales, la même vulgate primaire et régressive, les mêmes slogans obsédants jusqu’à l’anesthésie :

Austérité, flexibilité, compétitivité.

jusqu’à te convaincre de crever la dalle trop cher, de vivre trop vieux, de pas ramper assez bas.

Vous les connaissez bien, ils sont inamovibles, intouchables, increvables, plus ils disent de conneries plus ils ont la parole, plus l’histoire les contredit, plus ils se répandent. Ils n’existent ni pour leur compétence, ni pour leur honnêteté, pas plus pour leur originalité que pour leur discernement, juste pour leur propension servile à repasser les plats, juste pour leur capacité à la reptation rémunérée, à vendre toujours la même soupe moisie en s’en réservant toujours deux cuillers.

Une pour le compte courant, une pour le compte off shore.

Non seulement ils préconisent pour les autres, tous les autres, les petits, les faibles, les crevards, la nécessaire précarité, la misère raisonnable, l’inévitable mouise certes mais pragmatique, drapés dans leur déontologie admirable mais encore en profitent-ils pour s’engraisser, se goinfrer, se gaver à nos frais jusqu’à la nausée.

Avec cette insolente indécence à s’empiffrer en douce tout en nous chipotant les miettes, à mieux nous culpabiliser de leur dette.

Leur fond de commerce ? la déche des autres.

Puisque ces salopards en sont à renverser la sémantique, à saloper les mots, à brouiller les concepts, autant ne pas nous gêner ; on les appelle des experts, appelons les des enculés.

Et posons nous donc la question :

ces bons à rien de parasites de collabos sont-ils eux-mêmes compétitifs ? Celui-là qui pérore de la rigueur à l’antenne et celle-là qui ergote de la régression sociale au micro sont-ils eux-mêmes rentables ? Combien nous coûtent t’ils ? Ne pourrait-on pas inventer un impôt sur la saloperie humaine, l’escroc du paf, l’enfoiré de l’entubage médiatique ?

Parce qu’à bien y réfléchir, les porte-flingues de la compétitivité sans alternative, du libéralisme sans concurrence ne rouleraient-ils pas pour un même monopole ?

C’est juste l’histoire gerbante de ces petits kapos de l’histoire, de cette caste de cadres sups au service de l’oligarchie ploutocrate. Demain ils nous harcèleront de l’urgence à privatiser la sécu, hier ils nous alertait du danger populo-chaviste, toujours au service des puissants, des mêmes lobbies, pro nucléaire, pro ogm, pro atlantiste, pro fric, quelqu’en soit le coût quelqu’en soit le prix, à toujours se préoccuper de l’avenir de nos enfants pour mieux les en priver.

Allez faites moi plaisir, si vous en croisez un avant moi, crachez lui à la gueule de ma part.

Pour la beauté du geste… gratuit !!!

tgb


photo : Patricia Muzard

15:36 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

07/10/2012

La bombe au chocolat

A4hjz4OCcAAAwo1.jpg

Y’avait longtemps, au moins 2 jours, qu’on ne nous avait pas refourgué du barbu qui tue.

De l’hirsute anti-blanc avec tout plein de petits pains tnt au chocolat piégé dedans.

Ça manquait.

Oui mes amis, les terroristes sont dans nos quartiers. Les combattants du Djihad sont dans nos rues, les talibans dans l’escalier et si ça se trouve même sous nos lits, voire entre les poils de cul de Diam’s, comme le montre précisément la photo ci-dessus (prise en caméra cachée) de ce fanatique musulman sournois, ricanant menaçant tout à la fois, tout à manipuler ses deux grenades dégoulinantes de mort.

On a les twin tower qu’on peut.

Ainsi donc, ‘une cellule bien organisée’ avec à sa tête Jérémie Louis-Sidney, aspirant martyr de son état, ’failli commettre l’irréparable le 19 septembre à Sarcelles’ en jetant dans une épicerie casher, une grenade au plâtre…

Bilan de l’attentat : un blessé léger ; zéro dégât

…avant que de rejoindre les 70 vierges à Strasbourg, généreusement offertes par le GIGN.

Au martyr Jérémie aspirait, en martyr Jérémy mourut. voilà au moins un jeune de banlieue avec de la suite dans les idées et une véritable vocation.

Inchallah !

Pour mémoire je rappelle donc les ‘scores’ des extrémismes récents en Europe :

Breivik : islamophobe - 77 morts

Louis-Sidney : Islamofasciste - 1 mort (lui).

A3ALBBnCAAAH0lH.jpg

‘coup de filet antiterroriste’ ‘démantèlement d'une cellule islamiste radicale’’menace terroriste en France’ en racolèrent d’aise les merdias, tandis que notre ministre de l’intérieur en reporta sine die son voyage au Qatar, merveilleux pays de nos riches et gentils salafistes, finançant aimablement nos cités pour mieux éradiquer en direct sur nos plateaux tv, les pauvres et méchants salafistes de nos cités.

Faut suivre…

De la grosse diversion donc, avec de vieilles grosses ficelles de l’intérieur que pendant que tu regardes gouverné par la peur la grosse grenade couler sur le cornet tu fais moins gaffe au gros traité européen qui lui c’est sûr va vraiment te péter à la gueule.

Pendant le simulacre islamofaismoipeur, le terrorisme financier lui, continue.

tgb

12:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (12)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu