Avertir le modérateur

18/05/2012

Interlude !

sticker-panneaux-dodo.png

Je reviens sous peu...

 

tgb

18:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

12/05/2012

Je voudrais faire du vélo...

moton47-8340b.jpg

Bon, je voudrais pas casser l’ambiance, à l’heure du Hollandisme mollasson, de l’apéro triomphant et juste avant le barboc dominical, mais il y a en ce moment dans les geôles israéliennes et depuis le 17 avril, 2000 prisonniers politiques en grève de la faim dont certains, Bilal Thiab, Tha’ir Halahleh, en danger de mort imminente, après 72 jours de refus de s’alimenter.

Rappelons que le député Bobby Sands et ses 9 camarades républicains irlandais, sous le règne de la salope aujourd’hui totalement gâteuse Thatcher mais hélas polluant toujours de sa présence ce bas monde, moururent au bout de 66 jours d’abstinence.

De là à dire qu'un palestinien est plus coriace qu'un irlandais serait juste de mauvais goût.

Hier donc, j’étais à la bourse du travail de Paris, à écouter le témoignage poignant de Salah Hamouri, portant à l’extérieur sa terrible expérience et les revendications de ses camarades avec qui il vécut à l’intérieur des prisons coloniales d’Israël, six ans, neuf mois et 15 jours de détention arbitraire.

Qu’osent revendiquer les 2000 prisonniers sur 4700 détenus palestiniens, dont 185 enfants, 11 femmes, une centaine de malades et d’handicapés, 29 parlementaires, 41 universitaires, 8 journalistes…certains enfermés depuis plus de 30 ans ?

Rien d’extravagant, simplement dans un état vanté ‘exemplaire et démocratique’ le simple respect du droit international et de la convention de Genève à savoir :

- En finir avec la détention administrative (véritable garde à vue illimitée sans inculpation ni jugement ) 

- Mettre un terme à l’isolement carcéral (certains y croupissent depuis 13 ans)

- Lever les restrictions imposées aux visites des proches et les humiliations

- Améliorer les conditions de vie des prisonniers (soins, droit à l’information, aux études…)

Pour tous ces palestiniens qui aiment passionnément la vie, mais sont prêt à la sacrifier pour le respect de leur dignité, faire de leur corps une arme absolue est l’ultime combat.

A un adolescent, détenu depuis l’âge de 12 ans, auquel Salah Hamouri demandait quel était son rêve de liberté, il eut pour réponse :

- je voudrais faire du vélo…

Israël ne sera jamais un état légitime tant que les enfants palestiniens n’auront pas le loisir de grimper sur une bicyclette.

tgb

12:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

09/05/2012

Salade grecque

 img_8197.jpgA la question tout à fait considérable du nouvel Obs, fade officine d’une sociale démocratie déclinante en son ‘Hollandisme’ momentanément triomphant : « Grèce. Qui sont les néonazis qui entrent au parlement ? nous préférerons positivement nous demander « Grèce. Qu’elle est cette nouvelle gauche qui triomphe aux élections ? au risque de défriser le Joffrin barbichu.

En effet plutôt que de se polariser sur une brochette de bourrins racistes biberonnés au Mein Kampf, le parti Chryssi Avghi obtenant 23 députés au parlement avec 6,9% et siphonnant le « Laos » parti d’extrême droite passant de 15% à 3% après avoir participé à une impitoyable coalition gouvernementale, focalisons nous sur la SYRIZA, gauche radicale, nos voisins, nos cousins, nos frères en front de gauche.

Sous la direction du jeune leader Alexis Tsipras, ce mouvement anti-libéral, passant de 4,6% et 13 députés en 2009 à 16, 8% et 52 députés en 2012, vire en tête dans toutes les grandes villes, devenant la première force de gauche hellénique devant un Pasok agonisant à 13, 2% et talonnant la « nouvelle démocratie » cette droite magouilleuse à l’origine de la crise grecque : 18,85%.

On notera que dans le système électoral grec, avec seulement deux points supplémentaires, la nouvelle démocratie obtient 54 députés de plus que SYRIZA. Une de ces acrobaties locales.

628x471.jpg

A la recherche d’une majorité impossible, les communistes et autres socio-machins, refusant de participer à un gouvernement anti-austérité, Alexis Tsipras venant opportunément mettre sa zone dans les saignées européennes, devrait finir par lâcher l’affaire et laisser la Grèce dans l’état où il l’a trouvé en entrant, ouvrant la perspective de nouvelles élections législatives.

Après l’effondrement heureux d’un bipartisme gestionnaire aux ordres de l’oligarchie bancaire, que sortira au final de ce bordel ambiant, brillamment élaboré par les maîtres chanteurs européens dont l’aptitude à écraser les peuples n’a d’égal que leur étonnement à voir grimper les populismes ?

- sortie de la zone euro ?

- retour des colonels ?

- chaos et guerre civile ?

- émergence d’une alternative versus argentine ou islandaise ?

Pendant qu’en Italie, en Espagne au Portugal… les travaux de démolition continuent, il se pourrait bien que la Grèce, laboratoire in vitro de toutes les expérimentations antisociales, à la recherche du point X de rupture des populations humiliées, ébauche enfin l’embryon d’une Alter Europe fraternelle et coopérative.

Celle précisément qu’on préfère taire à la une des merdias, privilégiant justement au gros rouge qui tâche, l’épouvantail néofacho.

La fille d’Agénor ne se laissera pas toujours abuser par ce gros lourdaud de taureau mugissant à Bruxelles nom de Zeus !

tgb

14:14 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (15)

06/05/2012

OUF !!!

logo.jpg

C’est fait. Et ça n’a pas été facile.

Le petit con dégage.

Et peut aller se faire foutre au Fouquet’s

Casse toi pauv’ con !

Et bonjour à Carla.

logo.jpg

Sauf que la bête bouge encore

Blessé mais pas mort.

Penser à le finir

au goudron et aux plumes

Sinon il a pas fini de nous faire chier.

Le merdeux.

logo.jpg

François Hollande, bravo et respect !

Honnêtement je n’aurai pas misé une demi-cacahuète sur ce garçon.

Je ne demande qu’à être surpris

Et lui souhaite bon courage.

Mais je ne l’envie pas.

logo.jpg

A l’heure ou en Grèce ravagée, la gauche de la gauche représente ce soir plus de 30% de la population ( les néo nazis 7%) et taille des croupières au Pasok, le PS local, François est prévenu, va falloir être créatif,

voire de gauche.

En option

mais bon...

logo.jpg

Ce soir, c’est le soulagement et la fête.

3 bières, 1 pétard et la bastille sans moi.

Demain j’ai opposition.

Ça me changera pas.

logo.jpg

Car mon projet c’est l’alternative

Pas l’alternance

et peut être même que l’alternance repousse d’une case l’alternative…

logo.jpg

Mais demain c’est demain et ce soir

profitons d’être libre, d’être ivre,

et d’avoir congédié l’avorton.

Ce nuisible.

tchin !

tgb

22:01 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (17)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu