Avertir le modérateur

16/10/2011

Hypothèse d’école vaguement excentrée

294989293.jpg

Admettons, je dis bien admettons, qu’un enfant lambda d’Hiroshima, d’Indonésie, du Vietnam, du Panama, d’Irak, d’Afghanistan, du Yemen, de Libye ou d’ailleurs ait vu un beau matin, sa famille, son immeuble, son quartier, son village, sa ville entièrement anéanti par un tapis de bombes, disons au hasard, américain.

Admettons, avec ce sens de la litote qui va si bien au teint du tartuffe occidental qu’on nomma cette boucherie atlantiste super émancipatrice, d’un pudique sobriquet genre « dommage collatéral ».

Admettons que le type en question, un poil traumatisé, en ait gardé, on se demande bien pourquoi mais faut s’étonner de rien chez les sauvages, comme un léger ressentiment, voire une tenace rancune.

Admettons que ce type ayant grandi, accède un jour fort démocratiquement au pouvoir de son pays et jouisse d’une technologie avancée quoique indigènne.

Admettons encore que ce type, disons pour étayer et faciliter la démonstration, un Irakien, méchamment ethnocentré, décide unilatéralement de débarrasser la planète d’un dangereux criminel de guerre, Dick Cheney, Tony Blair, Bibi Netanyaou ou George Bush par exemple.

Admettons toujours qu’un drone barbare quoique sophistiqué ou qu’un commando super balèze dans une opération d’ingérence audacieuse, flingue le Dick, le Tony ou le George en plein milieu de son ranch au volant de son 4X4 hybride (le prix Nobel° de la paix Obama reste en option).

Devinez ce que Laurence Pujadas ou Claire Roselmack titrera le soir au JT de 20 heures, rapport à cette exécution ciblée sans autre forme de procès, juste avant une intervention indignée de Bernard Henri Botul en rangers Weston ?

1) Bien fait pour sa gueule !

2) Plus 10 points dans les sondages d’après nos experts

3) Vengeance n’est pas justice

4) L’acte sanguinaire d’un terroriste psychopathe

securedownload..jpeg

Parce que l’assassinat calibré d’ennemis politiques à demeure et par convenance avec quelques contorsions avec la constitution locale et le droit international c’est sympa jusqu’au jour où l’on retrouve son propre killer national en cuissardes baignant dans son vomis sanguinolent juste à côté de son vélo après s’être pris une bastos téléguidée d’un drone ivoirien ou libyen,sur l’ordre d’un président, enfant de Syrte, vaguement aigri, instrumentalisant l’affaire en vue de sa prochaine réélection.

Vous me direz bon débarras. Mais ce serait quand même nous gâcher le plaisir de nous le défourailler nous-même.

Au grand jeu du farwest, du duel au soleil, du cow-boy bouseux et de son pittoresque folklore y’a intérêt à dégainer du holster le premier.

Obama ferait bien de s’en souvenir s’il ne veut pas finir un jour, malencontreusement lynché, à une branche d’arbre.

 

tgb

 

° après tout c’est bien Alfred qui inventa la dynamite.

11:19 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

13/10/2011

La vessie de la dame pour les lanternes d’Homer

scaled-1.jpg

 Amis citoyens démocrates, dépositaires civiques de vote souverain, enfileurs motivés de bulletin pile poil dans la fente, électeurs abonnés à l’isoloir du dimanche, mes semblables mes frères, mes couillons de votants…

Sans doute avez-vous comme moi bien noté que dans notre sémillante démocratie, ce produit occidental que nous aimons (altruistes que nous sommes), exporter à coups de bombes phosphorées, une nouvelle tradition approximativement participative est née :

l’élection libre et non faussée jusqu’à ce que le oui s’ensuive.

Charmant rituel que nous devons à nos zélites, autrement conscientisées que les masses dissolues.

Vous ferais-je donc l’affront de vous rappeler :

- Qu’avec la complicité active des socialistes Chapi Chapo, en quête ces jours-ci de bouleversante caution populaire, notre « non » ferme et définitif au traité de Lisbonne fut reconverti fissa en un oui bien senti du côté de Versailles

- Que le peuple irlandais dans sa grande sagesse affinée à la Guiness, dû trois fois successivement revoir sa copie avant que de voter comme on lui avait prescrit et faire là où on lui avait dit de faire

- Qu’en Slovaquie les députés usant maladroitement de leur libre-arbitre en refusant mardi soir de ratifier le FESF (fonds européen de stabilité financière) et après s’être fait remonter les bretelles par l’excellent oligarque mao-bushien Barroso, s’apprêtent dés vendredi à corriger le tir.

Aussi, quand je vois 2,5 millions de gens y aller de leur euro pour désigner qui de Chapi ou de Chapo appliquera les futures directives européennes de cette Europe financière au totalitarisme mollement mais sûrement rampant par petites touches policières, je ne peux que pousser un cri d’admiration confinant au respect.

Car, dans ce monde à la brutalité cynique toute en cupidité, il nous faut souligner combien la candeur citoyenne au geste gratuit et votant pour rien, peut avoir quelque chose de frais et de distrayant.

scaled-1.jpg

Certes à l’heure où 7 milliards d’individus confrontés à 4 crises, morale, économique, énergétique, écologique, sans précédents, vont devoir se partager les 3 derniers barils de pétrole et les 20 derniers litres d’eau potable, on peut supputer que ça ne se fera pas forcément ni dans la dentelle ni à la bonne franquette.

Déjà qu’en temps ordinaires, on se fout sur la gueule pour moins que ça…

Certes à l’heure du chaos qui vient et qui n’est pas pour déplaire ni aux marchands d’armes ni aux spéculateurs précoces à court de munitions argumentaires, nous de la plèbe en pleine tiers-mondisation, avons « quelqu’autre mouron » à nous faire…

mais ce goût du folklore, cette inclinaison à la conservation du patrimoine tout ça…

Si j’osais, je vous dirais bien :

- Que plutôt qu’à perdre vos dimanches à vous demander qui de Chapi ou de Chapo ne changera rien et qu’à tout prendre et pour ce qui reste d’honneur à « la gauche », si quelqu’un doit s’aplatir le groin dans le bac à sable autant que ce soit le naincapable …

- Qu’il serait plus urgent de casser rapidos votre PEL et d’acquérir avec vos quelques sous et avant qu’ils ne vaillent plus tripette, un arpent de terre quelque part en ruralité profonde pour y planter des patates.

Non pas que le tubercule sauvera le monde mais peut-être provisoirement votre estomac. Le temps du moins qu’on passe « apocalyptiquement », du compétitif crétin au coopératif raisonnable.

Mais ce goût immodéré d’occulter et de se raconter des histoires et de prendre les ombres pour la proie et les vessies de la dame pour les lanternes d’Homer…

scaled-1.jpg

En tout cas vous voilà affranchi. A l’heure de la désillusion qui pointe (au chomdu) ne venez :

- ni vous plaindre

- ni surtout me taxer mes frites.

tgb

12:17 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (47)

10/10/2011

Qui de madame Titine ou de monsieur Tina…

5891377004_8a3bfb7e6f.jpg

Les 10 questions qui me turlupinent encore, à l’heure de l’effondrement systémique du ciel capitaliste sur nos têtes gauloises.

1) Qui de madame Titine ou de Monsieur Tina (Blair ?) aura l’insigne honneur d’affronter dans le cockpit en flamme du zinc en chute libre, l’aspirant bling bling qu’atteint pas les pédales mais qui s’accroche encore à son parachute doré, le manche à balai dans le cul inséminé de Carla ?

2) Mais c’est quoi ce foutu pays où les zélites ensondagées ne peuvent même plus fabriquer du candidat lambda laborieusement dégrossi à la sucrette, sans que les électeurs (ou les femmes de ménages) y aillent encore de leur humble avis à 1 euro balle ?

3) De quelle étrange mortification masochiste, le social-démocrate souffre t’il à mettre tant d’énergie pugnace et d’opportunisme rhétorique pour mieux postuler à se faire papandréouter à l’issue du combat ?

4) Doit-on considérer Arnaud Montebourg comme un pur concentré de stratégie clausevitchienne, lui qui n’eut le choix, un petit matin frileux, plutôt qu’un grand soir radieux, que d’occuper par défaut et avec un certain bagout, le dernier créneau encore disponible chez les socialistes ramollos de l’oculaire à l’heure de l’agonie libérale : la gauche !? (mais ça lui passera)

5) Le ralliement des forces bolcho-Vallsiennes, section Bilderberg, à Super rose gnangnan est-il de nature à recomposer le spectre politique de l’échiquier mondial et à terroriser le Bankster et si oui puis-je tirer un taffe sur la même chose que vous ?

6) De quoi Jean-Luc Royal ou Ségolène Mélenchon est-il le nom ?°

7) Peut-on raisonnablement imaginer que l’apocalypse est l’unique solution objective pour échapper aux tronches inamovibles d’Attali, Lang, Kouchner, Jouyet, Minc quelque soit le prochain président, sur des éditos de Bernard Henri Duhamel dans des journaux dirigés par Jean-Christophe Joffrin ?

8) Si l’électeur dominical plongé dans le n’importe nawak était originalement révolutionnaire et avait lu Debord, n’aurait-il pas porté en triomphe dès le premier tour Jean-Michel Baylet juste pour voir au Grand Journal la gueule d’Aphatie en pleine somatisation ?

9) L’impopularité chronique se soigne t’elle au bébé médicament ?

10) Perdre ses illusions n’est-ce pas raisonnablement les prémisses obligés du véritable chambardement ?

 

tgb

°un jour je m'expliquerai....

 

16:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11)

08/10/2011

Les histoires de Tina (la compil)

168261_17982833…7_1207912_n.jpg

Rassurer les marchés

On refait le match

Même la mort n'a pas d'odeur

15:16 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu