Avertir le modérateur

01/08/2011

De source sûre !

3034475-4323695.jpg

L'offensive sanglante menée à la veille du ramadan par l'armée syrienne contre la ville d'Hama, un des principaux foyers du mouvement de contestation, a déclenché une vague de condamnations internationales. Un dernier bilan établi par les ONG de défense des droits de l'homme basées à l'étranger fait état de 80 à 100 morts civils dans la journée de dimanche.

Le monde.fr 01/08/2011

Voilà de l’info de terrain du journal de ré(v)férence qui te pose d’emblée du fait du fiable du recoupé avec de l’argument d’autorité décisif autrement plus creusé que de la branlette blogueuse : les ONG de défense des droits de l’homme basées à l’étranger.

De L’ONG tu penses, d’emblée ça t’en impose au niveau de l’argument non contestable et précis, beau et honnête comme du Caroline Fourest, c’est dire.

Comme je ne suis qu’un obscur pinailleur de blog d’égout et de couleurs parfaitement tendancieux et incompétent, je m’empresse donc de me poser la question fastidieuse et anecdotique qu’aucun journaliste sérieux de presse rigoureuse à la déontologie insoupçonnable n’oserait jamais inutilement se poser :

- Mais dis donc mon coco c’est qui c’est quoi ces ONG de défense des droits de l’homme lesquelles ? basées à l’étranger où ? dont les infos vérifiées ? sont reprises sans barguigner par tous les organes de presse de France et d’ailleurs ainsi que ces chiffres approximatifs aussi définitifs qu’impressionnants ?

Et donc après enquête vaguement fouillée de cinq minutes de ma part au péril de mon déjeuner sur le ouebe crapoteux et de pas sur le terrain du tout, il s’avère que ces ONG sont au nombre de UNE. Que celle-ci, l'observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), est basée à Londres et que son directeur vivant en Suède se nomme Rami Abdel Rahmane.

Donc résumons : tous les organes de presse du monde reprennent sans discuter sans étayer sans même de conditionnel, les chiffres des victimes de la répression en Syrie, d’un type peu identifié, dirigeant en Suède une espèce d’ONG basée à Londres, Point.

Si c’est pas de la putain de source ça !

Et pourquoi donc que me revient soudain cette histoire d’étudiante lesbo-syrienne enlevée se révélant être un étudiant américain basé en Ecosse ?

Ce mauvais esprit que j’ai quand même !

C’est pas que je doute spécialement de la répression qui s’abat sur les contestataires syriens et sur la faculté de tirer dans le tas de la famille El Hassad, c’est juste que je m’étonne que tous les journaux du Mondeuhlibre, de ces journaux dont la rigueur éditoriale n’ont d’égale que l’éthique adossée au factuel, du genre le SUN de l’exemplaire groupe Murdoch, honneur de la presse dépendante et corrompue titrant en tout gros tout chaud rapport au carnage novégien : "Massacre d'Al Qaïda: le 11-Septembre de la Norvège." reprennent in extenso à l’unisson sans se poser de questions superflues, les communiqués d’un type habitant la Suède et dirigeant une ONG basée à Londres, source unique et universelle.

Ça doit être juste pour ça que je ne suis pas journaliste et qu’eux le sont. Cette capacité à me poser sournoisement des questions secondaires, mal curieux que je suis, quand il suffit de reprendre sans la moindre investigation, les communiques AFP clés en main de l’info de masse toute moulinée.

Toute la différence entre le vulgaire amateur que je fais et le pro de chez profit que je ne serai jamais snif.

tgb

11:38 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (40)

23/07/2011

apéro saumon aquavit

 

NewImage24.png

fondamentaliste de souche - méfions nous des barbus

 

tgb

 

(absent une semaine les commentaires sont fermés)

11:42 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

20/07/2011

La France qui gagne (en 4 bises chrono)

Bon pour résumer l'année scolaire d'un président visionnaire, faisons simple :

2487514550.jpg

à l'automne, une bise à Servier

 

 

Tunisie-Ben_Ali-Sarkozy.jpg

en hiver, une bise à Ben Ali

 

 

 

sarkozy_moubarak_0.jpg

au printemps un bisou à Moubarak

 

 

937019-1111317.jpg

 

et en été un poutou à Murdoch

 

on vous épargnera la déroute Afghane et Libyenne


en politique on appelle ça, le flair !

 

tgb

18:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (21)

15/07/2011

On finit plus vite une guerre en la commençant pas

164718_17983085…7_8161569_n.jpg

Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette (Stefan Zweig)

Eva Joly propose de supprimer le défilé militaire du 14 juillet. Ce summum démonstratif de la France en treillis qui gagne chaque année avec héroïsme la célèbre bataille du Fouquet’s.

Comme le suggère si intelligemment claudius C., vrai français de la vraie France combattante et commentateur avisé du Figaro, de quoi elle se mêle la norvégienne ? : « d'ou elle sort celle la elle ne respecte même pas les valeurs de la république et elle veut diriger notre pays, après un président hongrois on ne veut pas un président suédois et puis un président magrébien, alors la le 14 juillet sera le jour du ramadan pourquoi pas. » (en vrai français dans le vrai texte )

Tant d’intelligence raffinée, de culture subtile et de fine analyse en si peu de mots ne peut que forcer le respect. La quintessence synthétique et brillante de l’esprit vrai, patriotiquement français.

Parce que pour un beau défilé, le défilé d’hier, c’était un putain de beau défilé. Manquaient juste à l’appel 70 jeunes soldats morts en Afghanistan pour rien, pour montrer les biscotos atlantistes du planqué chef qui nous sert de matamore président du haut de sa petitesse embedded dans l’Otan.

Pour la paix, la liberté, l’émancipation des femmes en burqa et contre le terrorisme qui fait peur.

Car bien sûr, fin 2014, quand le dernier supplétif français des intérêts ricains aura quitté le sol Afghan non sans avoir pris soin de bien le libérer avant, il y aura la paix, la liberté, les femmes en burqa seront forcément toutes en jean avec le string bien apparent et le terrrrrrrrrorisme qui fait peur aura été totalement éradiqué par des drones super chirurgicaux anéantissant collatéralement quelques familles entières.

Manquaient également à l’appel, Gbagbo, Ben ali, Moubarak, Kadhafi, Bachar el-Assad…les abonnés du pince-fesses élyséen de Naboleon Bonarien, qui visiblement avaient piscine ce jour là. Naboléon Bonarien : celui là même qui exigeait en bermuda, tout à flatter les rondeurs sondagières de madame Bruni au cap Nègre entre deux pâtés de sable, une glorieuse victoire en Libye pour le 14-juillet.

La date de péremption ayant expirée, à défaut de victoire, on eut en guise de substitut, un coup de comm médiatiquement couillu avec le sang des autres, à savoir, une visite flash en Afghanistan (3 heures) et le rapatriement de deux soldats éclopés pour la cause (mais laquelle ?) dans le gros navion.

Coût de l’opération marketing ? 6 nouveaux cercueils drapés de tricolore. Nul doute que ce léger désagrément nuisant quelque peu au plan comm, permettra un énième numéro de président compatissant devant les familles éplorées au son du clairon.

Voilà donc 70 soldats déjà retirés d’Afghanistan ainsi qu’à l’affection de leurs familles, tandis qu’Hollande radicalement socialiste, votant radicalement la guerre libyenne d’une main, propose radicalement de l’autre un retrait général des troupes fin 2013, ce qui évidemment change radicalement tout.

S’il faut savoir finir une guerre, il est certainement plus simple de ne pas la commencer.

Faire des guerres pour rien et les perdre en plus : la faute aux 35 heures sûrement !

tgb

12:52 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (65)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu